Quel devenir pour Projet Arcadie ?

Mise à jour du 20 juillet 2016 : les internautes ont parlé. C'est donc un système de don qui est mis en place.

Exceptionnellement, nous allons quitter nos amis les parlementaires pour s’interroger sur le devenir de ce projet.

 

Comme vous le savez, initialement, la plateforme de données proposait un accès payant mais sans publicités et permettait d’avoir accès à toutes les informations sans être obligé(e) de fournir des informations personnelles, si ce n’est celles relatives au paiement dudit abonnement.

 

Malheureusement, cette formule n’a pas abouti et pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce type de fonctionnement ne peut être couronné de succès que s’il existe déjà une communauté d’internautes, qui vous connaissent, connaissent votre travail et l’apprécient. Cette mutation a notamment été un succès pour NextINpact. Par ailleurs, malgré des démarchages très en amont, les personnes qui s’étaient engagées à soutenir le projet dès sa sortie, par l’achat d’abonnement, n’ont jamais concrétisé leurs promesses. La libre entreprise, le capitalisme, c’est bien sur les plateaux de télévision mais quand il s’agit de permettre à des projets de se développer, c’est une autre histoire. Enfin, n’étant fondamentalement apte au travail de commercial, j’avais démarché une chambre syndicale de commerciaux ainsi que posté des annonces afin d’avoir des personnes qui auraient fait ce travail, moyennant évidemment une rémunération. Malheureusement, personne n’a été intéressé. J’ai également sollicité des expertises afin de voir ce qui pouvait être amélioré, sur le design, sur la façon de le présenter, sur les informations. La seule réponse qui m’a été formulé a été « c’est compliqué ».

 

Quant aux différents médias qui ont été contactés, à l’exception de quelques-uns, tous ont boudé le projet avec mention spéciale pour ce journaliste qui a subordonné la rédaction d’un papier à un « rendez-vous ».

 

J’ai donc supprimé l’accès payant et quelques semaines plus tard, rendu l’ensemble de la plateforme accessible à tous, sans abonnement ni inscription. Mais la contrepartie a été la publicité.

 

Je ne crois pas au modèle de la publicité et des trackers mais force est de constater qu’une majorité des internautes ne semblent pas être dérangée par ce système. De la même manière, je l’ai dit à plusieurs reprises, un projet ne peut pas se développer sans argent.

 

A ce jour, il y a trois options possibles :

  • La publicité qui génère quelques sous mais qui impose un système de suivi des utilisateurs, ce qui me pose un problème d’éthique et de cohérence avec moi-même ;
  • Mettre en place un système de dons, ce qui impliquerait de supprimer les divers trackers et systèmes de publicité dès qu’un certain montant sera atteint ;
  • Fermer tout simplement le projet.

 

Au-delà des frais basiques liés à n’importe quel site Web – noms de domaine, hébergement – il y a une part de travail humain non négligeable. En effet, 75% des informations sont récoltées automatiquement mais les 25% restants sont consacrés à la vérification des informations. Il y a également des éléments largement améliorables comme l’UX et le design. Enfin, j’aimerai apporter des compléments d’informations, qui nécessitent certains développements spécifiques et que mes connaissances ne permettent pas de faire.

 

C’est donc une sorte de consultation que j’ouvre ici, en vous demandant votre avis car vous êtes les principaux intéressés. Exprimez-vous. 

Laisser la publicité
29% (22 votes)
Mettre en place un système de dons et supprimer la publicité et les trackers dès qu'un certain montant est atteint
57% (44 votes)
Fermer le projet
14% (11 votes)
Total des votes : 77

Commentaires

Hello,
Je viens de voter "fermer le projet" mais je voudrais donner un mot d'explication, parce qu'un vote aussi sec est assez abrupt. J'ai découvert il y a quelques mois seulement le projet Arcadie et je le trouve vraiment intéressant voire carrément nécessaire comme ressource d'informations fiables pour les citoyens. Si je suggère de fermer le projet c'est qu'aucun des deux autres propositions ne me semble bonne : je sais que je ne le consulterai pas s'il contient de la publicité et je pense que le système de dons rend difficile la maintenance pérenne : vous allez être contrainte régulièrement à faire appel à nouveau aux dons chaque année par exemple.
Le point faible que je vois dans le projet Arcadie est qu'il est (je crois) assumé par une seule personne. Je pense qu'un collectif motivé (une association avec des cotisants et habilitée à recevoir des dons etc.) serait une hypothèse jouable pour que le projet Arcadie puisse exister et se développer.
C'était une simple suggestion, hein.

hop
-- goofy

Encore faudrait-il trouver des personnes motivées sur le long terme et disposées à travailler ensemble. Initialement, le Projet Arcadie devait être lancé par plusieurs personnes mais elles avaient aquaponey. 

 

Salut, Vous faites du bon travail...je déplore le fait que ça n'a pas assez de retour mais pourquoi ne pas vous affilier à une plateforme genre Osons Causer, ou Accropolis (qui fait un boulot complémentaire finalement) Je sais que c'est pas facile à envisager et que ça peut avoir l'air de remettre en cause une certaine indépendance (non partisane etc) mais non seulement ce n'est pas certain, et en plus ça vaut davantage le coup que la disparition pure et simple. Par ailleurs je suis moi-même intéressé pour vous aider, à analyser des documents ou autres, voir à vous aider sur des articles. J'ai quelques compétences en la matière et je peux vous dégager quelques heures par semaine. Si vous voulez vous pouvez me contacter à  Bref...je vous laisse voir. J'ai également pondu ça, si ça peut vous aider (une liste avec des sources de toutes les condamnations/accusations en cours que j'ai pu trouver, c'est dans ce cadre que quelqu'un m'a posté votre analyse de la déclaration de Fillon) :  A+ et bon courage Pav

Bonjour, 

je ne veux pas m'affilier à qui que ce soit, je veux garder mon indépendance.

Concernant Arcadie, c'est gentil mais si vous croyez que ça ne prend que quelques heures par semaine, vous êtes très loin du compte :) Et comme expliqué dans les autres commentaires, j'ai déjà donné.

Bonjour et bravo pour votre travail. Qui se sert réellement et régulièrement du projet ? Des étudiants, des journalistes, des professionnels du droit... ? Effectivement je pense que le commun des mortels accepte les trackers, la pub et préfère ne pas payer. Et effectivement peut être que les seuls gens prêts à payer doivent être vraiment démarchés. Je n'ai pas de solution ou de conseils, mais je vous souhaite du courage et de la motivation. J'ai voté pour la pub. J'ai le même problème et la même éthique que vous, mais nous devons parfois composer avec le monde dans lequel nous vivons. Dites vous que l'argent gagné ne sert pas à vous enrichir mais juste à couvrir les frais (et peut être à vivre) d'un projet important pour l'avancée de la démocratie et de notre société.

Bonjour, 

il semblerait qu'il y ait deux catégories de personnes qui se servent de la plateforme de données :

  • les particuliers à titre d'information sur leurs élus, typiquement les habitants de Saint-Denis qui recherchaient des informations sur Matthieu Hanotin et Bruno Le Roux;
  • les professionnels type cabinets de lobbying, collaborateurs parlementaires, avocats et quelques journalistes. 

 

Comme je l'ai indiqué, je ne suis pas une commerciale, c'est bien pour ça que je souhaitais embaucher des gens pour le faire.Mais quand personne ne répond à une offre d'emploi, je ne peux pas non plus kidnapper quelqu'un.

 

Il manque selon moi une 4e option : retravailler le modèle économique. Concretement : plutôt que des abonnements, pourquoi ne pas faire payer par fiche consultée ? Avec des "packs" de fiches qui permettraient une dégressivité du tarifs selon le volume...

Hello Fred, 

on en avait déjà discuté et je t'avais déjà répondu mais ça va me permettre de faire partager la réponse au plus grand nombre : je ne sais pas le mettre en place. Initialement, c'est ce que je voulais faire sauf que j'ai un peu peiné sur les configurations et tu connais la suite. 

 

Peut-être que si les gens qui s'étaient engagés à travailler sur ce projet avaient tenu leurs paroles, cette possibilité existerait. 

Et pourquoi pas faire un appel aux _nouvelles_ bonnes âmes (sans oublier les dons). Il y en a peut-être qui ne sont pas branchés aquaponey.
J'admet que la porte sera filtrante, pas seulement parce que quoique t'en dise, c'est ton bébé. Comme tu le dis, il faut une certaine dose de motivation, et une disponibilité régulière et prévisible (je peux me tromper cela étant dit, le besoin de bras peut parfois être moins critique dans le temps de réaction, mais faut de la rigueur quoiqu'il arrive).
Une chose est sûre: Il te faut aussi respirer, des sources me disent que tu ne t'arrêtes jamais, c'est beau, tu fais un boulot monstre sur Arcadie, c'est d'intérêt public, mais toute seule ça va te bouffer (je peux encore me tromper, mais bon).
L'aspect financier est une chose, mais les entrées par dons sont pas régulières, si tu réalises des missions stables à côté, avoir quelques personnes qui t'épauleront pourrait être salvateur.
Je rejoins donc en partie Goofy... y'a eu des lâcheurs, mais depuis l'ouverture, t'as touché un nouveau public, et sans la raide pente de la mise en oeuvre, mais surtout une continuité, y'a peut-être des perles, pas dans une chambre syndicale, pas dans les journaux, mais demander béatement, par ce blog, sur twitter, qui veut embarquer.
Peut-être un coup d'épée dans l'eau, peut-être tout l'inverse
(et en espérant ne pas avoir loupé un tweet du genre)
JaXX./.

Salut JaXX, 

honnêtement, je suis fatiguée des gens qui ne tiennent pas leurs paroles. Je n'ai quasiment que ça autour de moi : des gens qui parlent mais qui ne respectent pas leurs engagements. Ce n'est pas la première fois que je tente une aventure collaborative pour finalement me retrouver toute seule sauf que là, c'est différent. 

 

Il y a de trop chantiers sur ce projet pour que tout se casse la gueule parce que quelqu'un va avoir d'autres choses à faire. Ne serait-ce que sur la question de la presse, j'ai eu tellement de gens qui m'ont dit "oh, c'est super, je vais faire un article dessus", et neuf mois après, néant. Les seuls dans ce domaine qui ont réellement tenus parole ont été Stéphanie Chaptal, Marc Rees et Emmanuel Torregano/Isabelle Otto.

 

Oui, je pense sincèrement qu'avoir une réelle vision d'ensemble de nos 999 parlementaires - bientôt 998 - est essentielle parce qu'un élu qui cumule responsabilités locales, responsabilités parlementaires, responsabilités professionnelles et responsabilités au sein de son parti ne peut pas être un bon élu, tout simplement parce qu'il cumule trop de casquettes. De la même manière, je pense qu'il est important que de "simples citoyens" doivent pouvoir trouver facilement et rapidement un parlementaire avec lequel discuter sur certains centres d'intérêts. 

 

Alors oui, les paroles, c'est important, les actes aussi. Je serai éventuellement prête à retravailler avec quelqu'un sur ce projet si le dt quelqu'un me prouve qu'il est sérieux, qu'il peut s'investir et qu'il est prêt à mettre son ego de côté.  

 

Update du 9 juillet 2016 à 19h41 : j'ai oublié de remercier Olivier Bénis de France Inter ainsi que le Journal de Saint-Denis et toute l'équipe de NextINpact. J'espère qu'ils me pardonneront ce petit oubli involontaire.

J'entends parfaitement
J'ai aussi été laissé pour mort, comme, j'imagine, j'ai pu être le lâcheur de certains, je véhicule d'ailleurs mes propres boulets et je ne me propose pas justement parce que je me sais dans une phase peu fiable (ça eut été avec joie et motivation dans une autre ère de ma vie, saches-le, au moins dans mes compétences techniques que tu gères par ailleurs avec brio j'imagine)
Mais pour faire court, je te rejoins sur ta dernière phrase, t'aider sur ce projet demandera une abnégation sans bornes, du temps, de l'énergie et encore, peut-être pas de quoi effrayer le motivé... mais je maintien, des perles de ta trempe et sur ces sujets, il y en a, j'en suis persuadé, je peine a croire que tu puisses être seule... mais oui, trouver les joyaux au milieu des gravats, c'est un effort aussi.
JaXX./.

C'est surtout qu'il faut une forme de gratification dans la chose. Or, ce n'est pas une association et ce n'est plus réellement un projet entrepreneurial. 

(tiens j'ai du mal avec le champ objet en fait, niveau ergo/logique/pertinance)
Oui, alors, tu touches un point... il y a pleins de formes de "bénévolats" (guillemets car il y en a des "bien couverts" aussi, souvent pour des raisons très intelligentes et justes) mais tu appellerais à cette "nouvelle perle" a fournir du sérieux, quantitativement et qualitativement stable, il est en effet normal de trouver une forme de gratification.
Peut-être faut-il justement mettre d'aplomb la forme que prends ton projet, tant pour te permettre d'y voir clair, que de montrer dans quoi un entrant mettrait les pieds et dessiner les contours du poste et de la dite gratification... Bref, you got the idea
Bon après, la vie organique d'Arcadie, c'est pas mes oignons, je suis admiratif de ce que tu fais, mais je suis pas assez intime avec le projet pour pouvoir donner mon avis sur la question... T'as les rennes, toi seule sais, ou au moins sauras, mais mon petit doigt me dit que quoique tu fasses, Arcadie vivra, soi-même, ou fera des émules, je trouve simplement le principe trop important pour ne pas faire partie du PIF :)
Sur ce, y'a astreinte :/

A voir

Au final, les infossont deja disos sur le site de l'assemblee nationale. Pourquoi les vendre ?

Bonjour, 

j'apprécie énormément votre question. 

 

En fait, peu de gens le savent mais les informations que vous trouvez sur les fiches des députés et sénateurs sur les sites des assemblées respectives ne sont pas vérifiées. C'est le parlementaire lui-même qui met à jour ou non sa fiche. De ce fait, si certaines informations sont parfaitement à jour - comme les commissions, les délégations, les groupes d'études - celles relatives à la profession, aux mandats locaux, ne sont l'objet d'aucune vérification, ni de mise à jour.  

 

Or, c'est justement ce travail de vérification que je fais : 

  • je vérifie tous les mandats locaux;
  • je vérifie les mandats au sein des partis (ce qui n'est pas affiché sur les sites de l'AN et du Sénat);
  • je vérifie les professions et le cas échéant, les barreaux. 

 

Par ailleurs, les sites de l'AN et du Sénat ne proposent pas de moteur de recherche croisé, permettant à chacun de faire ses propres recherches. 

 

Vous l'avez compris : ce ne sont pas les données qui sont "vendues" mais la mise en forme, la vérification et la mise à jour. 

 

Bonjour,

Je n'utilise pas vraiment le projet Arcadie, néanmoins je salue l'initiative et je trouve dommage que le manque de financement l'empêche d'avancer.
Comme c'est un projet d'utilité public regroupant une certaine masse d'informations biographiques et j'imagine à vocation neutre, pourquoi ne pas essayer de le greffer à la Wikimedia Foundation ? Peut-être que c'est une idée idiote mais ca peut valoir le coup.

Bonne continuation

Bonsoir, 

je ne sais pas si c'est possible car initialement, il s'agissait d'un projet commercial. De ce fait, certaines protections - notamment relative à la propriété intellectuelle - ont été apposées au projet. Ce qui fait d'ailleurs que le jour où je le ferme, le projet se terminera définitivement. 

 

Sur le principe, je ne serai pas contre, bien au contraire, mais je ne vois pas du tout la faisabilité du truc.

Il y a ceux qui par passion, désir d'aider, de partager, font un tas de truc bénévolement. Ou même "à perte". Oui, pour parler de mon cas perso, je perd du pognon sur certains projets, ou du temps. Et si je ne le faisais pas, personne (ou presque) ne serait prêt à financer. Et c'est ainsi. Et si tu regardes le nombres de projets/sites géniaux qui demandent du pognons, on s'en sort plus.
Alors oui, je propose pas de solution, vous allez peut être pas trouver ça très constructif, mais je me fais l'écho d'un "certains nombres".
Pour info, j'ai pas un salaire "parisien de bureau", plutôt un pauvre SMIC de campagnard. Voilà, my 2 cents.

Bonjour, 

c'est surtout que je ne comprends pas ton commentaire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.