Qui peut faire basculer la primaire de la droite et du centre ?

Avec dix candidats déclarés à la primaire de la droite et du centre – nombre qui va certainement augmenter puisque Nicolas Sarkozy ne s’est pas encore déclaré – va se poser une question très simple pour les candidats : quel élu dois-je rallier à mon camp si je veux gagner ?

 

Voici l’énoncé du problème : chaque candidat doit obtenir le soutien de

  • 250 élus locaux dont 20 parlementaires, répartis sur 30 départements sans que plus d’un dixième ne soit issus d’un même département ;
  • 2500 adhérents, répartis sur 15 fédérations départementales, sans que plus d’un dixième ne soit issus d’une même fédération.

 

A l’Assemblée Nationale, nous avons 193 députés encartés chez Les Républicains. 129 d’entre eux ne figurent ni dans les soutiens de François Fillon ni de Bruno Le Maire et ne sont pas eux-mêmes – pour le moment – candidats. Les autres candidats à la primaire n’ont pas publié de liste de leurs soutiens parlementaires donc on va partir du principe qu’ils ne sont pas encore ralliés à l’un ou l’autre.

 

Si on reprend les conditions de validation exposées ci-dessus, il faudrait donc des parlementaires ayant une bonne influence locale pour motiver à la fois les élus locaux mais aussi les adhérents mais également les non-adhérents puisque ces derniers pourront aussi voter.

 

En procédant à une petite analyse, j’ai trouvé onze députés susceptibles de faire basculer le vote dans un sens ou dans l’autre :

 

Contrairement aux apparences, ce n’est pas en lançant des fléchettes sur la liste des députés Les Républicains que je suis arrivée à ce résultat mais en croisant plusieurs éléments.

 

J’ai trié les parlementaires de la façon suivante :

  • Qui a obtenu le plus grand nombre de voix  au second tour de sa législative ;
  • Qui a obtenu le plus fort pourcentage de voix exprimées au second tour de sa législative ;
  • Qui a obtenu le plus fort pourcentage d’inscrits au second tour de sa législative ;
  • Qui représente la circonscription avec le plus grand nombre de personnes ;
  • Qui a une fonction au sein du bureau de l’Assemblée Nationale ;
  • Qui a une fonction autre que membre au sein des commissions permanentes de l’Assemblée Nationale.

 

En prenant les dix premiers noms sur chaque tri, à l’exception du dernier où j’en ai pris onze puis en regardant qui revenait au moins deux fois, on arrive à ces onze parlementaires.

 

Ces onze parlementaires ont non seulement une forte assise locale en raison de leurs résultats électoraux mais sont aussi reconnus par leurs pairs pour leurs compétences. Intéressons-nous maintenant à trois éléments :

  • Leurs mandats exécutifs locaux ;
  • Leurs fonctions au sein du parti ;
  • Leur zone géographique.

Député

Mandat exécutif local

Fonction au sein du parti

Zone géographique

Christophe Guilloteau

Président du conseil départemental du Rhône

Secrétaire national aux industries de défense

Rhône

Dino Cinieri

Membre du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes

Président de la fédération départementale de la Loire

Loire

Gilles Carrez

Maire du Perreux-sur-Marne

Vice-président de la fédération du Val-de-Marne

Val-de-Marne

Guénhaël Huet

Conseiller municipal d'Avranches

Membre

Manche

Josette Pons

Aucun

Membre

Var

Laurent Wauquiez

Président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vice-président délégué
Président de la fédération départementale de la Haute-Loire
Membre du bureau politique

Haute-Loire

Marc Le Fur

Membre du conseil régional de Bretagne

Secrétaire départemental des Côtes-d'Armor

Côtes-d'Armor

Patrice Verchère

Membre du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes

Membre

Rhône

Patrick Ollier

Maire de de Rueil-Malmaison

Délégué général aux relations avec les groupes parlementaires
Membre du bureau politique
 

Hauts-de-Seine

Paul Salen

Aucun

Membre

Loire

Yves Nicolin

Maire de de Roanne

Secrétaire national aux petites et moyennes entreprises

Loire

 

 

A l’exception de Josette Pons et de Paul Salen, tous ont des mandats exécutifs locaux et la majorité ont des responsabilités au sein du parti.

 

Attendons de voir la suite des évènements mais m’est d’avis que si l’un de ces onze parlementaires annonce son soutien à l’un ou l’autre des candidats, ce dernier en sera renforcé.  

 

Cette analyse a été réalisée en croisant les résultats de la recherche avancée et des tableaux thématiques informations politiques et résultats électoraux.  

               

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.